L’Informatique en nuage, Cloud Computing : une définition problématique

Une définition problématique de l’Informatique en nuage, Cloud Computing, permet de comprendre les questions qui se posent aujourd’hui :

Le « nuage » informatique, le Cloud, est une infrastructure de multiples réseaux internet et serveurs interconnectés qui permet le stockage/partage de données et de fonctionnalités, pour des usages professionnels et privés, « en libre service » et gérés par un  fournisseur prestataire

 

L’ordinateur personnel devenant lui-même un simple terminal (a device, un dispositif), chaque terme de cette définition mériterait une discussion problématique. On peut au moins retenir deux grands types de questions :

1. L’Informatique en nuage, une chaîne de services informatiques ?

Une chaine industrielle avec ses performances et ses évolutions récentes : réseaux et « fermes de données » (data centers), calcul parallèle et distribué (grappes de serveurs, grid computing), informatique en périphérie (Edge Computing), extension de l’informatique comme service (infrastructure as a service IaaS, plateforme PaaS, software SaaS…), externalisation (quelle disponibilité des fournisseurs ? quelle dépendance des clients ?), sécurité (accès, piratage)...

Voir la page 31 et 153 de l’ouvrage SI et Management et voir cette sélection de liens :

2. L’Informatique en nuage, l’industrie lourde du numérique ?

Une industrie lourde avec ses puissants monopoles et son empreinte écologique : marché des données (monopoles, intermédiaires brokers), dépendance aux GAFAM, contrôle et souveraineté numérique, données personnelles et vie privée, empreinte carbone… Voir cette sélection de liens :

 .

Retour aux Problématiques actuelles du management des T.I.