Le modèle de la Vision Organisante – E. Swanson et N. Ramiler

Les schémas

VO

La Vision Organisante (d’après Carton et al. 2003)

Innovation

Les étapes d’une innovation organisationnelle « en pleine conscience » (Swanson et Ramiller 2004)

Définition des principaux concepts

 

1. La construction d’une Vision « Organisante »

Pour E. Swanson et N. Ramiller (1997, 2004) le choix et le développement d’une technologie dans une organisation ne constitue pas un phénomène isolé, il implique des forces institutionnelles qui dépassent largement les frontières de cette organisation. Les choix et les mises en œuvre sont en fait socialement influencées par la « Vision Organisante » (VO) qui donne un sens à une technologie (voir Carton et al, 2007), E. Swanson (2000) parle alors d’un système d’information comme d’un buzz.

ERP, Cloud computing, Open data, Objets connectés… la « Vision Organisante » d’une technologie innovante se construit petit à petit par le discours social d’une « communauté d’idées » très hétérogène : des concepteurs, des dirigeants impliqués, des acheteurs, vendeurs et prestataires de services, des organismes et autorités réglementaires, des associations, des consortium, des experts lors de salons professionnels, des conférences scientifiques, des médias professionnels… (voir Carton et al. 2006). Une vision organisante se construit, elle mobilise, elle mûrit, et finalement elle trouve une place dans la panoplie des technologies (voir Dominguez, 2008).

Ce discours collectif, qui donne l’Esprit d’une technologie (dans ses dimensions technologique, réglementaire et économique : utilité, facilité d’utilisation, impacts attendus…) va à la fois habiliter et contraindre sa mise en œuvre par les praticiens du SI dans l’organisation. Il s’agit donc ici d’une approche inter-organisationnelle de la technologie, approche à la fois structurationniste (voir Théorie de la structuration) et institutionnaliste (voir Théorie néo-institutionnelle).

2. Les fonctions de la Vision Organisante à l’intérieur d’une organisation

La vision organisante d’une technologie se construit dans un cadre inter-organisationnel, mais elle joue trois rôles à l’intérieur d’une organisation :

une fonction interprétative. La VO relate l’histoire de l’innovation, elle décrit ses potentialités techniques, elle raconte les impacts organisationnels et économiques dans les organisations pionnières ou leaders… pour prendre « pleine conscience » de ce que cette technologie représente et de ce qu’elle est susceptible d’apporter dans l’organisation (Swanson et Ramiller 2004).

une fonction de légitimation. Pourquoi devons-nous implanter un Intranet ? La VO donne les éléments de réponse qui peuvent légitimer la décision : la réputation des concepteurs, l’expérience vécue par les autres organisations…

une fonction de mobilisation, car la VO définit les rôles respectifs des forces en présence : l’offre des vendeurs et prestataires (infrastructure, logiciels, services, formation), la demande des acquéreurs et les mécanismes de négociation.

Au final, les recherches qui utilisent le cadre théorique de la Vision Organisante concernent donc

  • soit la construction d’une VO, avec des études fines des processus qui conduisent à son émergence puis à son cycle de vie (voir Carton et al. 2007, voir Dominguez 2008);
  • soit le rôle de la pleine conscience d’une VO (mindfullness) dans les étapes d’une innovation organisationnelle (schéma 2, Swanson, Ramiller 2004), voir Juteau (2019);
  • soit les impacts engendrés par une VO, en fonction des caractéristiques organisationnelles de l’organisation étudiée : comportements des différents acteurs à l’intérieur et à l’extérieur, relation entre la création de sens partagée à l’extérieur et celle construite à l’intérieur (voir Bureau, 2006).

.

Voir les autres théories utilisées dans le développement des SI

Voir la carte générale des théories en management des S.I.

RÉFÉRENCES

Swanson E., Ramiller N. (1997), The organizing vision in information systems innovation, Organization Science, 8:5

Resumé

Swanson E. (2000), Information Systems as Buzz, AMCIS Proceedings

le lien

Swanson E., Ramiller N. (2004) Innovating Mindfull with information tecnology. MIS Quarterly Vol. 28 No. 4

le lien ou Pdf

Carton S., De Vaujany F-X, Perez M., Romeyer C. (2006). Vers une théorie de l’appropriation des outils de gestion informatisés : une approche intégrative. Management & Avenir, vol.3 n° 9

le lien ou Pdf

Carton S., de Vaujany F-X, Romeyer C. (2007), Organizing vision and local IS practices: a France-US comparison, Communications of AIS n°19

le lien

Bureau S. (2006). La professionnalisation des nouveaux métiers liés aux technologies de l’information et de la communication : un déterminant dans les processus d’organisation d’une fonction ? Le cas des technologies web. Systèmes d’Information et Management, n°11, 5-22

le lien ou Pdf

Dominguez C. (2008), Quelles visions organisantes pour les places de marché électroniques ? Une relecture du phénomène (1999-2008) à travers le cadre théorique néo-institutionnel. Communication au congrès de l’AIM

Pdf

Juteau S. (2019), Du cartonà la donnée,. Les processus de changement : cas de la transformation numérique dans le secteur des archives

le lien