TTF, modèle du « Fit » Tâches / Technologies – D. Goodhue et R. Thompson

Le schéma général

fit_t-t_1 fit_t-t_fr

Les principaux concepts

.

1. Le modèle du « Fit » Tâche / Technologie (TTF : Task/Technology Fit)

D. Goodhue et R. Thompson (1995) s’intéressent aux situations dans lesquelles l’utilisation d’une TIC ne dépend pas d’une acceptation (laquelle suppose qu’on peut accepter ou pas, sur une base principalement individuelle, comme dans les modèles d’acceptation TAM ou de post-adoption PAM), mais plutôt à lajustement (le Fit) entre les besoins associés au poste de travail et les  tâches que l’utilisateur doit effectuer :

  • Hypothèse 1 : Les variables explicatives sont d’une part la Tâche (complexité, niveau hiérarchique, interdépendance, variété…) et d’autre part la Technologie (interface, fonctionnalités, support apporté…).
  • Hypothèse 2 : C’est l’ajustement perçu entre Tâche et TIC (le fit, l’adéquation, la correspondance) qui détermine l’Utilisation (utilisation variable, mesurée ici par le degré de dépendance avec la technologie). L’ajustement lui-même est quant à lui mesuré par 8 facteurs : qualité des données, accessibilité, pertinence, compatibilité, facilité d’apprentissage, rapidité de production, fiabilité des systèmes et des relations avec les concepteurs.
  • Hypothèse 3 : Les performances individuelles perçues (satisfaction, temps, qualité de décision, confiance, impact sur l’organisation..) ne sont pas uniquement liées à l’utilisation, mais donc aussi à cet ajustement T-T (par exemple, certaines technologies qualifiées a priori de « pauvres » peuvent en fait très bien s’ajuster à certains besoins fonctionnels).

2. Le test empirique du modèle TTF

Le test réalisé par Goodhue et Thompson (600 individus, 26 technologies) fait apparaître :

  • que la complexité de la tâche est le principal facteur explicatif (dans l’hypothèse 1);
  • mais que l’utilisation n’est pas uniquement liée à l’ajustement (dans l’hypothèse 2) car on peut être dépendant d’une TIC pourtant jugée peu conforme aux besoins ou pourtant jugée peu soutenue par les concepteurs;
  • que la performance perçue (dans l’hypothèse 3) s’explique bien à la fois par l’utilisation ET par l’ajustement T/T.

 Dans ce test opérationnel, on peut noter que Goodhue et Thompson n’ont pas repris certains éléments de leurs développements théoriques (sur l’intégration des caractéristiques individuelles et les facteurs « précurseurs » de l’utilisation).

D’Ambra et al. (2013) ont appliqué le modèle Task-Technology Fit à l’utilisation des livres numériques en milieu universitaire. La validité du TTF est confirmé, l’adoption des livres numériques dépend:

  • de la manière dont les individus perçoivent l’adéquation de cette nouvelle technologie aux tâches qu’ils doivent accomplir;
  • de la valeur ajoutée fonctionnelle qui résulte de son utilisation.

3. L’élargissement du modèle de « Fit »

Au départ l’apport du modèle de Fit se situe dans l’importance accordée aux besoins liés à la tâche, ainsi qu’à la mesure de l’utilisation par le degré variable de dépendance à la technologie.

  • Après une large revue de tous les concepts liés à l’utilisation des T.I., Illia et Roy (2001) proposent un « modèle intégré » qui associerait « l’harmonie Taches-Technologie » et le modèle TAM, mais ce modèle intégré n’a pas été testé;
  • David et al. (2015) donnent des exemples où le Fit Tâche-Technologie est lié aux comportements actifs des utilisateurs et aux différentes phases de maturité dans le cycle de développement;
  • B. Furneaux (Task-Technology Fit Theory: A Survey and Synopsis of the Literature, chapitre 5 du livre Information System Theory à cette adresse) fait une revue de tous les travaux qui ont utilisé le concept de Fit et il présente en conclusion un cadre général qui intègrerait aussi l’intention d’utiliser:

TTF

Au final, dans la problématique générale de « l’évaluation de la performance » au niveau local, on peut distinguer trois approches : ici le modèle des Besoins (développé avec l’adéquation Tâches-Technologie) mais aussi les modèles de l’Acceptation des technologies (avec l’intention d’utilisation) et les modèles de Succès du S.I. (satisfaction-utilisation et performance) :

Evaluations

Voir les autres théories utilisées dans le contrôle des S.I.

Voir la carte générale des théories en management des S.I.

RÉFÉRENCES

D. Goodhue, R. Thompson (1995), Task-technology fit and individual performance, MIS Quarterly 19, 2

le lien

A. Illia, M.C Roy (2001), Utilisation des TI par les managers: vers un modèle conceptuel intégré, Mémoire, Université Laval,

le lien ou le Pdf

J. D’Ambra, C. Wilson, S. Akter (2013). Application of the task-technology fit model to structure and evaluate the adoption of E-books by academics. Journal of the American Society for Information Science and Technology, 64 (1)

le lien ou Pdf

M. David, A. Girard et G. Lairet (2015), Le fit entre la tâche et la technologie : Structuration des systèmes et rôle des acteurs, Congrès AIM 2015 Rabat

Pdf

Voir aussi sur le site Theory Used in IS Research  (avec 25 références utilisant le modèle TTF)

Task-Technology fit